Sélectionner une page

Voici le temps nouveau, la saison de tout ce qui renait. Le printemps sous nos latitudes réveille une force enfouie jusque-là. L’arbre offre ses premiers bourgeons, Les fleurs pointent le bout de leur crête. Les oiseaux piaillent et tout notre corps semble s’éveiller à cette énergie. C’est une envie d’expansion qui nous titille, une envie d’expression créative.

Cependant nous ne savons pas toujours comment exprimer ce qui vibre en nous au moment de cet éveil de la nature. Nous ne sommes pas tous dans un projet de changement. Nous sommes peut-être simplement près à gouter l’énergie de la vie, à nous étirer vers le monde comme on s’étire au réveille d’une longue nuit d’hiver.

C’est pourquoi probablement les rituels existent depuis la nuit des temps, pour marquer ce moment. Ils accompagnent les grands évènements et les transitions, ils permettent d’ouvrir une nouvelle page, de nous mettre en « bonne disposition ». Rituels de passage ou de célébration, ils se veulent sacrés car ils soulignent la limite de notre pouvoir sur le monde, le temps et la nature.

Qu’est-ce qu’un rituel sacré ?

Le rituel est un ensemble d’intentions, de mots exprimés en liturgie nichés dans un ensemble de gestes symboliques exécutés en conscience. Ce cérémonial produit par là-même un état d’être qui sort de l’ordinaire. Il quitte ainsi le profane pour entrer dans l’écrin du sacré.

Il se veut simple tout en permettant de toucher l’essentiel.

Il requière un temps dédié, dans un espace dédié. C’est un choix personnel qui va permettre de s’octroyer de l’attention et du soin. C’est en somme, un temps d’écologie personnelle.

Notre société très connectée au numérique n’offre que peu d’occasions de se reconnecter au vivant. Le rituel de printemps offre cette opportunité. Il est indispensable à l’équilibre physiologique et psychologique. Comme il s’agit d’un soin à vocation énergétique, se relier à la Nature est fondamentale.

A travers ce rituel, nous devenons plus présent à nous-même et au système environnant, qu’il soit agréable ou pas. Cette « présence à ce qui est » va permettre de toucher ce qui est en résonance et ce qui ne l’est pas ou plus.

Ce type de rituel a cela de sacré qu’il invoque l’esprit, celui de la nature mais également celui de nos ancêtres, de l’invisible ou simple l’espace sacré en soi.

L’équinoxe de printemps offre l’opportunité d’expérimenter la connexion avec le sens du sacré et l’esprit de la vie.

Comment se mettre en condition ?

Prenez le temps de ralentir votre rythme habituel en vous reliant à la nature. Partez en promenade dans un espace vert, un parc, un jardin, un sous-bois à la campagne. Quel que soit ce lieu, sentiez autour de vous ce qui s’y trouve, ce qui attire votre regard. Touchez des fleurs, l’écorce d’un arbre, l’herbe et la terre.

Observez ce qui jalonne votre balade. Est-ce un banc ? Une pierre ? des branches cassées ? Écoutez en vous si cela évoque et symbolise quelque chose.

Ramassez ce qui vous appelle. Un caillou, un brin d’herbe, une feuille, une fleur, un bâton, etc. Vous constituerez ainsi des éléments pour décorer l’autel de votre rituel. Soyez comme l’enfant qui découvre son nouveau terrain de jeu.

Vous êtes maintenant prêt à faire le rituel que vous désirez.

Pour ma part, j’ai créé celui qui suit. J’aime contribuer et que mes créations profitent à d’autres. C’est pourquoi je vous l’offre avec tout mon cœur.

Cliquez sur ce lien pour vous rendre sur la page d’accueil de mon site Les portes du changement, paginez pour arriver sur les annonces, il vous attend et il est gratuit.

Recevez gratuitement LE RITUEL DE L’ÉQUINOXE DE PRINTEMPS